Ravioles poireau, jambon de pays et bethmale

By 2 , , , , Permalink 3

Janvier arrive à sa fin et vous n’avez pas encore eu la recette en collaboration avec Frais d’ici, et bien la voici. Frais d’ici est une épicerie locavore qui propose en grande majorité des produits issus de la région Occitanie, on y retrouve tout plein de produits régionaux de bonne qualité et à un prix abordable. C’est un rendez-vous que vous pourrez retrouver chaque mois sur le blog (toutes les recettes Frais d’ici). J’ai opté pour une recette de pâte, déjà parce que c’est plus simple à faire qu’on pourrait le croire et puis parce que mon frère (que j’aime fort) m’a offert l’accessoire machine à pâte du Kitchenaid pour noël. Cela dit l’avantage des ravioles c’est qu’on peut en faire même sans machine à pâte même si cela demande un peu d’huile de coude.

Pour cette recette j’ai utilisé de la farine de seigle pour réaliser la pâte, ça lui donne un coté un peu rustique. Pour la garniture, un peu de bethmale qui est un de mes fromage préférés, du jambon cru du Tarn que j’ai pris sous forme de talon plus pratique dans ce cas vu qu’on peut découper des morceaux de la taille que l’on veut (et plus économique aussi ^^) et du poireau, un légume de saison qui se marie parfaitement avec le reste.

Ingrédients pour 2 personnes:

105g de farine

105g de farine de seigle

2 oeufs

càs d’eau

1/2 càc de sel

jambon cru

bethmale

2 gros blancs de poireaux

5 cl de vin blanc

huile d’olive

1 oignon rouge

Réalisation:

Faire la garniture avant le reste, couper le talon de jambon en cubes de 0.5cm de coté (l’équivalent de 3 cuillères à soupes de cubes) et le fromage de la même taille.

Pour la fondue de poireaux : Laver puis émincer les poireaux, dans une sauteuse, faire revenir avec un filet d’huile d’olive pendant 3 minutes. Ajouter un verre d’eau et cuire à feu moyen pendant 10 minutes. Découvrir, ajouter le vin blanc et cuire 10 minutes. Réserver.

Mélanger les farines et le sel, ajouter les oeufs 1 par 1 puis l’eau. Pétrir, la pâte est un peu dure c’est normal.

Étaler verticalement pour former un bande d’environs 5mm d’épaisseur puis replier en 3

Faire faire 1/4 de tour a la pâte (l’horizontal ce retrouve a la verticale) et abaisser une nouvelle fois verticalement

Refaire l’opération en abaissant de plus en plus fin jusqu’a obtenir 1 à 2 mm d’épaisseur

Pour toute cette étape, la machine à pâte aide bien mais il est possible de la faire au rouleau en prenant bien le temps pour obtenir le résultat le plus fin possible. Ne pas hésiter à faire en plusieurs fois en coupant la pâte en morceaux pour avoir de plus petites bandes.

Couper des ronds ou des rectangles de pâte (j’ai fait rectangle) plus ou moins grands, j’aime les grosses ravioles mais vous pouvez les faire plus petites

Déposer dans chaque raviole 1càc de poireaux, quelques cubes de jambon et de fromage puis mouiller la bordure et refermer

Plonger les ravioles dans un grand volume d’eau bouillante et cuire environs 5 minutes (jusqu’à qu’elles remontent a la surface) avant d’égoutter

Servir disposé sur la fondue de poireaux en trop, ajouter quelques cubes de bethmale et de l’oignon rouge coupé très finement.

J’ai ajouté un mélange de fromage blanc, baies roses et zestes de citrons mais c’est totalement facultatif.

http://www.fraisdici.fr/

Frais d’ici

3 Chemin des genêts

31120 Portet-sur-Garonne

Magret de canard bière/clémentines

Aujourd’hui une recette de réveillon originale, à la fois sucrée salée et douce amère. Une recette avec de la bière et pourquoi ne pas changer les habitudes en remplaçant le vin de table par une bonne bière qui accompagnera parfaitement ce plat.

C’est la recette du mois en collaboration avec Frais d’ici, elle arrive un peu plus tard que d’habitude en ce mois de décembre mais j’avoue avoir été pas mal occupée ces derniers temps. Frais d’ici est une épicerie locavore qui propose en grande majorité des produits issus de la région Occitanie, on y retrouve tout plein de produits régionaux de bonne qualité et à un prix abordable. C’est un rendez-vous que vous pourrez retrouver chaque mois sur le blog (toutes les recettes Frais d’ici). J’avais envie de canard un produit bien du sud-ouest que l’on retrouve bien sûr en ce moment dans les rayons. J’ai associé avec des clémentines corses, une bière ambrée artisanale Ratz, une bière originaire de Cahors (http://www.biereratz.fr/accueil.html). Les cranberrys séchées viennent aussi de chez Frais d’ici, ils ont un rayon vrac vraiment sympa.

J’espère que cette recette vous donnera envie de tester, ici elle a été particulièrement appréciée par monsieur (il voulait que je vous le dise ^^)

Ingrédients pour 4 personnes:

2 magrets de canard (1/2 par personne)

6 clémentines

1 gros oignon rouge

200 ml de bière ambrée

2 càs de cranberry séché

sésame

ciboulette

sel, poivre

Réalisation:

Préparer les magrets en retirant la plus grosse partie du gras (je laisse une fine couche de gras) et tailler en damier le gras restant, saler et poivrer

Chauffer une sauteuse sur feu vif et y placer les magrets coté gras pour le faire griller, retirer peu à peu le gras qui couvre le fond de la sauteuse (je le verse dans un bol et le conserve)

Pendant ce temps éplucher les clémentines et séparer les quartiers. Émincer l’oignon.

Lorsque le gras des magrets est bien grillé, retournez les et cuire 5 minutes coté chair.

Réserver le magret au chaud

Toujours dans la sauteuse, ajouter les oignons et les faire fondre sur feu vif

Lorsque les oignons sont bien fondus, ajouter les quartiers de clémentine et les laisser griller un peu.

Déglacer avec la bière et cuire encore quelques minutes pour laisser réduire.

Saler et poivrer a votre goût.

Couper le magret en tranches et servir nappé de “sauce”. Ajouter des cranberrys séchées et de la ciboulette ciselée (pour le goût) et du sésame (pour la déco et le goût)

Pour accompagner, j’ai choisi de cuire au four des pommes de terre et des carottes avec le gras du canard, c’est tout simple et cela se marie super bien.

http://www.fraisdici.fr/

Frais d’ici

3 Chemin des genêts

31120 Portet-sur-Garonne

Porc braisé automnal aux pommes

By 0 , , , , Permalink 2

Novembre à commencé, il est temps de vous présenter la recette du mois en collaboration avec frais d’ici. Frais d’ici une épicerie locavore qui propose en grande majorité des produits issus de la région Occitanie, on y retrouve tout plein de produits régionaux de bonne qualité et à un prix abordable. C’est un rendez-vous que vous pourrez retrouver chaque mois sur le blog (toutes les recettes frais d’ici).

Ce mois çi je vous propose une recette bien automnale et réconfortante, avec le froid qui s’installe c’était le minimum. Je suis partie sur une recette à base de porc, viande que l’on retrouve peu sur le blog, j’ai compté il n’y a que 4 recettes. Ce n’est pas une viande que j’apprécie énormément, j’en mange mais souvent sans grande passion (sauf en charcuterie, j’adore la charcuterie). La raison principale c’est que je trouve ça souvent trop sec. Du coup j’ai opté pour une grosse pièce en sauté, et donc une cuisson lente dans une cocotte pour conserver la jutosité et éviter qu’elle ne devienne dure. Niveau choix de viande le boucher de chez frais d’ici m’a proposé un beau morceau de côte de porc qu’il a bien préparé pour moi en le dégraissant et en séparant les os, ce qui était parfait pour cette recette. Vous pouvez opter pour de l’échine, du filet mignon, du jarret, de la palette et tout simplement pour un rôti (vous avez l’embarras du choix)

Pour accompagner, j’ai opté pour des carottes jaunes et pourpres parce que j’adore mettre de la couleur dans les plats mais des carottes classiques iront également. J’ai associé avec du jus de pomme produit dans le tarn qui apporte de la douceur sans trop sucrer et des morceaux de pomme pour le croquant (ici de la Fuji mais prenez vos favorites). Pour finir j’ai ajouté des marrons, déjà parce que c’est la saison et puis parce que ça ajoute un petit gout très agréable.

Ingrédients pour 6 personnes:

Côte de porc

5 pommes de terres moyenne (500g)

2 carottes jaunes (250g)

2 carottes pourpres (250g)

1 oignon rouge

250mL de jus de pomme

bouquet garni

10 marrons

1/2 pomme Fuji

1 filet d’huile d’olive

sel, poivre

Réalisation:

Plonger les marrons 8 minutes dans l’eau bouillante puis égoutter, refroidir et éplucher.

Saler et poivrer généreusement la viande sur chaque coté

Dans une cocote verser un filet d’huile d’olive et chauffer à feu vif

Marquer la viande 5 minutes sur chaque face (la viande doit être bien dorée)

Pendant ce temps, laver et éplucher les carottes et les pommes de terre

Couper l’oignon en lamelles et les légumes en morceaux (pas trop petit 2cm de diamètre c’est bien)

Réserver la viande dans une assiette

Toujours sur feu vif faire revenir les oignons

Remettre la viande puis les légumes autours, le bouquet garni, les marrons coupé en morceaux et le jus de pomme.

Baisser le feu et fermer la cocote

Cuire 50 minutes, ouvrir à moitié pour arroser le viande avec le jus

15 minutes avant la fin de la cuisson découvrir pour laisser réduire le jus

Juste avant de servir ajouter de fines tranches de pommes, et goûter avant de saler et poivrer si besoin.

Servir directement la cocote sur la table, c’est un vrai plat de dimanche midi chez mamie, ça réchauffe le corps et le cœur ^^

(et si vous êtes deux comme chez moi, sachez que c’est tout aussi bon réchauffé le lendemain)

Si vous voulez vous pouvez remplacer la pomme de terre par des patates douces et/ou ajouter des légumes racines tels que du panais ou du topinambour.

http://www.fraisdici.fr/

Frais d’ici

3 Chemin des genêts

31120 Portet-sur-Garonne

Butternut farci au poulet et féta #Halloween

By 0 , , , Permalink 1

La recette du jour est une recette d’inspiration Halloween qui fait plutôt partie de la catégorie recette d’Halloween un peu classe (je vous renvoie a mon articles précédent ou je vous parle des différentes sortes de recettes Halloweenesques). Bref on sort la jolie nappe noire, la belle vaisselle, les chandeliers et on organise une soirée d’Halloween a l’ambiance gothique (un peu snob mais j’assume j’adore ce genre de trucs) , mais rassurez vous on a quand même le droit de manger des bonbons ^^. Et on peu même continuer a faire cette recette pendant toute la saison des courges parce qu’elle est trop bonne.

Vous pouvez tout a fait faire cette recette en plusieurs fois, vous pouvez tout préparer a l’avance et faire l’assemblage au dernier moment (bien pratique quand on invite du monde). Les végétariens pourrons tout a fait faire la même recette avec du seitan a la place du poulet cela marche trés bien ^^

Ingrédients pour 4 personnes:

1 petit butternut

1 oignon rouge

3 blancs de poulet

3 càs de crème fraîche

120g e féta

1 càs de sésame noir

1 càs de graines de courge

Menthe

2 cm de piment rouge séché (ou piment en poudre)

2 càs de miel

3 càs d’huile d’olive

sel, poivre

Réalisation:

Préchauffer le four à 220°C

Couper le butternut en deux dans le sens de la longueur, retirer les pépins puis creuser légèrement avec une cuillère a soupe sur toute la longueur (conserver la chair c’est très bon dans la soupe ou autre)

Placer dans un plat a gratin (coté creusé sur le dessus), sur les cotés ajouter l’oignon rouge coupé 8 ou 10 quartiers

Napper d’huile d’olive et de miel en filet, saler et poivrer

Baisser le four à 200°C et enfourner pour 30 minutes.

Sortir du four, du liquide qui c’est formé au niveau de la partie creusée, à l’aide d’une cuillère à soupe répartir le liquide sur les oignons et sur les bords du butternut.

Enfourner pour 20 minutes supplémentaire, on dois pouvoir planter facilement un couteau dans la chair. Sortir du four et réserver.

Couper le poulet en bouchées puis faire revenir dans une poêle avec 1 peut d’huile d’olive jusqu’a ce qu’il soit bien cuit

20 minutes avant de servir:

Placer le poulet et la crème dans le butternut en alternant morceaux de poulet et cuillères a café de crème. Prélever l’oignon des coté qui doit etre bien cuit et disposer sur le dessus pour qu’il y en ai un peut partout.

Saler, poivrer et ajouter le piment émincé (ou piment en poudre saupoudré)

Enfourner pour 15 minutes dans un four préchauffé à 200°C

Emincer la menthe et casser grossièrement la féta

A la sortie du four ajouter la menthe, la féta (généreusement), le sésame et les graines de courge sur le dessus.

Servir accompagné de salade, tout simplement.

Gigot d’agneau au Rocamadour et nectarines

By 4 , , , , Permalink 4

Aujourd’hui, je vous propose une recette en collaboration avec le magasin Frais d’ici (je vous en ai déjà parlé ici) une épicerie locavore qui propose en grande majorité des produits issus de la région Occitanie, cette collaboration est un rendez-vous que vous pourrez retrouver chaque mois sur le blog. On y retrouve tout plein de produits régionaux de bonne qualité et à un prix abordable.

Pour cette recette de Septembre je suis partie sur de l’agneau qui est une viande a laquelle on ne pense pas assez et du Rocamadour (j’aime le fait de pouvoir connaitre le nom du producteur ^^) deux produits qui se marient extrêmement bien. Avec, je voulais prolonger un peu l’été en profitant de la fin de saison de la courgette et du poivron (poivron en provenance de mon balcon) mais aussi des nectarines qui sont encore bien présentes et bien jolies sur les étals. Et puis j’adore associer des fruits avec de la viande, le sucre et la texture de la nectarine se marie extrêmement bien avec le goût particulier de l’agneau.

Ingrédients pour 2 personnes:

2 tranches de gigot d’agneau

2 rocamadours

1 courgette

1/2 poivron

1 petit oignon

1 Nectarine jaunes

1 càs de miel

1 càs d’huile d’olive

basilic

sel, poivre

Réalisation:

Couper la courgette et le poivron en petits cubes, l’oignon en 8 quartiers et la nectarine en tranches assez fines

Préchauffer le four à 180°C en mode grill

Saler et poivrer chaque coté de la viande

Dans une poêle, chauffer l’huile d’olive puis saisir l’agneau 1 à 2 minutes de chaque coté

Transférer dans un plat à gratin et couvrir de papier aluminium pour maintenir au chaud

Dans la même poêle, faire dorer l’oignon, puis ajouter les courgettes et poivrons et cuire 5 minutes (adapter le temps en fonction de ce que vous préférez, plutôt croquant ou fondant) sur feu vif en remuant régulièrement.

Tapisser le fond du moule a gratin de légumes puis déposer sur le dessus les tranches d’agneaux

Ajouter sur chaque tranche d’agneau un rocamadour.

Enfourner, le but n’est pas de cuire mais de faire fondre le fromage.

Pendant ce temps toujours dans la même poêle, faire revenir les morceaux de nectarine, ajouter le miel et faire caraméliser.

Ajouter 4 càs d’eau pour décoller les sucs de la poêle

Sortir le plat a gratin du four et ajouter sur le dessus la nectarine et le petit jus.

Saler, poivrer et ajouter des feuilles de basilic sur le dessus.

Servir immédiatement. Si vous le souhaitez vous pouvez tout préparer a l’avance et mettre au four au dernier moment tout en préparant les nectarines.

Vous pouvez faire la même recette en troquant les nectarines par des pêches ou des abricots bien sûr, mais aussi des figues coupées en quartier cela sera tout aussi bon.

http://www.fraisdici.fr/

Frais d’ici

3 Chemin des genêts

31120 Portet-sur-Garonne

Tonkatsu (porc pané)

By 1 , , Permalink 1

En ce moment avec mon monsieur on regarde une série qui s’appelle Samurai Gourmet (c’est diffusé sur Netflix et génial, il faudrait que je vous en parle mieux que ça) et elle nous donne fort envie de manger japonais. Du coup vous risquez de voir passer pas mal de recettes jap par ici (ou sur instagram) ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’en suis fana. J’ai déjà partagé plusieurs recettes de cuisine japonaise simple et/ou classique mais le Tonkatsu manquait à l’appel alors que c’est un grand classique de la cuisine nippone. J’aime bien cette version car elle est sans friture (en temps normal le porc est frit), la cuisson est au four … Je précise que cette recette est quasi entièrement tirée de la chaîne youtube just one cookbook (que si tu connais pas faut aller voir c’est top) en fait j’ai surtout adapté a mon gout c’est une recette trés simple qui ne demande pas de chichi mais sur ça version c’est la cuisson au four qui m’a séduite.

Niveau ingrédient japonais chelou on retrouve le panko qui est une sorte de chapelure japonaise, vous pouvez remplacer par de la chapelure classique si vraiment vous voulez mais perso je n’utilise plus que du panko c’est meilleur que la chapelure, c’est plus épais et cela ce gorge moins de gras (et on en trouve très facilement dans les épiceries asiat). On a aussi la sauce Tonkatsu (marque bulldog chez moi) alors la c’est un peu plus compliqué à trouver mais je vous donne a la fin un moyen de la remplacer avec des produits de super marché, c’est pas parfait mais c’est bon quand même.

Ingrédients pour 2 personnes:

2 tranches de filet de porc (ou entrecôte)

1 càs d’huile d’olive

5 càs de panko

1 oeuf

2 càs de farine

sel, poivre

pour la sauce:

1 càc de sésame blanc

1 càc de sésame noir

sauce tonkatsu

Réalisation:

Préchauffer le four à 200°C

Dans une poêle bien chaude, faire revenir le panko avec l’huile d’olive jusqu’a ce qu’il soit bien doré

Saler et poivrer le porc des deux coté puis fariner les deux coté

Tremper le porc dans l’œuf battu puis dans le panko et recommencer (œuf plus panko)

Déposer sur une plaque de four recouverte de papier cuisson

Enfourner pour 20 – 25 minutes de cuisson (l’intérieur doit être bien cuit et pas rosé)

Pour la sauce écraser grossièrement les sésames puis mélanger avec la sauce tonkatsu.

A la sortie du four couper le porc en tranches et servir

J’ai accompagné avec de la salade du riz japonais de l’oignon nouveau, de la ciboulette et un peu de piment (de mon balcon, ils sont trés doux) revenu avec un filet d’huile d’olive. Traditionnellement c’est plutôt accompagné de choux émincé finement.

La sauce tonkatsu peut ètre remplacée par un mélange de ketchup (2 càc), sauce worcestershire (1càc), sauce nioc man (1/2 càc) et sucre (1càc) a ajuster à votre gout