Daifuku mochi

By 67 , , , Permalink 5

Le jour où j’ai découvert les daifuku mochi ça a un peu été la révélation. J’ai aimé de suite, que ce soit leur gout ou leur texture si particulière. Et depuis j’en suis folle. J’ai plusieurs fois voulu en faire moi même, mais j’avais l’impression que c’était vraiment trop compliqué (alors que je n’avais même pas regardé une recette XD), finalement j’avais complètement abandonnée l’idée. Et puis il y a quelque temps j’ai demandé sur Facebook et hellocoton des idées de ce que vous aviez envie de voir ici (n’hésitez pas a me faire des propositions, je suis toujours preneuse) et une de mes amies sur Facebook m’as proposé de faire des desserts japonais. Et là j’ai repensé aux daifuku mochi, ce si bon dessert que j’adore. Du coup l’idée s’est insinuée et j’ai cherché des recettes… je suis alors tombée sur une super vidéo qui explique très simplement comment faire.

Mais avant… qu’est-ce que les daifuku mochi ? Le mochi c’est une pâte de riz gluant, on appelle daifuku mochi cette même pâte lorsqu’elle est fourrée, le plus souvent avec de la pâte de haricot rouge (ou Anko). C’est un dessert japonais qui a une saveur sucrée relativement douce et une texture très particulière, disons que le fait que c’est de la pâte de riz gluant le définit bien, cela colle aux dents et au doigt, c’est difficile à mâcher. Mais c’est surtout diablement bon.

Ingrédients pour 6 à 8 daifuku mochis :

150 à 200 g de pâte de haricot rouge (Anko)

100 g de farine de riz gluant

50 g de sucre

150ml d’eau

fécule de pomme de terre (ou de maïs)

Réalisation :

Avec la pâte de haricot rouge, former des boules de taille égale. Et placer les au frigo.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre et l’eau.

Pour la cuisson deux solutions :

— Au cuit-vapeur : Chauffer l’eau et lorsque celle-ci boue, placez y le saladier et refermer pour 10 à 15 minutes de cuisson. Sortir et mélanger.

— Au micro-ondes : Placer 1 minute au micro-ondes à puissance moyenne. Mélanger puis remettre environ 30 secondes.

Pendant la cuisson tamiser de la fécule dans un plateau (n’ayez pas peur d’en mettre beaucoup)

En fin de cuisson, la pâte du mochi doit être bien élastique et collante. Verser la dans le plateau.

Tamiser de la fécule sur le dessus.

Il faut travailler la pâte très chaude, car en refroidissant elle durcit. Séparer la pâte en plusieurs morceaux (le même que le nombre de boules de pâte de haricot rouge)

Dans le creux de votre main (tremper les bien dans la fécule avant) étaler un peu la pâte, épousseter la fécule avec un pinceau, placer y la boule de pâte de haricot rouge et refermer le mochi autour.

Fermer, reformer la boule et réserver.

Vous pouvez conserver les daifuku mochi au frigo ou à température ambiante. Et les consommer chauds (quelques secondes au micro-ondes) ou froids.

C’est meilleur consommé le jour même, d’ou l’intérêt de ne pas en faire trop d’un coup ^^

En tout cas, je suis super fière d’avoir réussis à en faire, il reste quelques petites choses à améliorer (par exemple, j’ai mis trop d’Anko dans les miens), mais je me suis régalée et vu la simplicité de la recette je recommencerais avec plaisir.

Pour avoir une idée plus précise de comment faire la pâte à mochi, vous pouvez regarder la vidéo que j’ai faite. C’est une version légèrement différente vu que c’est des mochis fraises nutella mais le principe est le même (l’article sur le blog)

Concours chez Neness

By 4 , Permalink 0

Un peu de pub pour un concours organisé par Neness pour féter les 1 an de son blog tout frai et qui relate un parcours que je conais bien vu qu’elle a changé de voir pour faire un CAP de patisserie.

Mais pourquoi faire de la pub? Et bien tout simplement car elle m’as gentiment demandé de faire partie de son jury et que j’en suis toute flattée.

Le reste du jury sera donc composé (en plus de moi ^^) de Neness elle même, Aurélie, Laura et Perrine

Le thème c’est donc le goûter et vous avez jusqu’au 7 mars

J’ai hâte de voir vos participations